Témoignage: Difficultés pour contester les ordinateurs de vote à Aulnay

Témoignage: Difficultés pour contester les ordinateurs de vote à Aulnay

Arti­cle pub­lié sur MonAulnay.com.

Tous les aulnaysiens ont voté aujourd’hui sur des machines à vot­er (ordi­na­teurs de vote), comme plus de un mil­lion de français.

Suite aux deman­des de mora­toire sur le vote élec­tron­ique fait par la total­ité des par­tis (sauf l’UMP) et de la péti­tion sur http://ordinateurs-de-vote.org/ j’ai voulu con­tester la légal­ité du vote sur le procès-ver­bal de mon bureau de vote:

En effet beau­coup de gens pensent que:

- Rien ne garan­tit que son vote sera enreg­istré tel que l’on souhaite et per­son­ne ne peut faire la véri­fi­ca­tion (con­traire­ment à l’urne trans­par­ente).
— Le code source de l’urne élec­tron­ique est gardé secret pour rai­son d’avantage con­cur­ren­tiel. Com­ment peut-on garan­tir la con­for­mité de ce logi­ciel? De plus ce logi­ciel n’a pas été exam­iné par une autorité indépen­dante.
— Des pos­si­bil­ités et des con­stata­tions de fraude ont été relevées pour ces machines (en Ital­ie la moitié des votes blancs étaient trans­for­més en votes Berlus­coni).
— Il est prévu dans le code élec­toral un isoloir pour 300 électeurs, or dans notre bureau de vote il n’y avait qu’une machine à vot­er pour presque 1000 électeurs. Cela a entraîné selon moi des ralen­tisse­ments impor­tants (j’ai atten­du une heure vers 11h du matin). Il faut recon­naître que la par­tic­i­pa­tion était la cause prin­ci­pale des embouteil­lages.

J’ai donc voulu ajouter cela au procès-ver­bal de mon bureau de vote. Or, mal­gré les appels au bureau munic­i­pal des élec­tions qui con­fir­maient que j’avais ce droit en tant que sim­ple électeur, cette requête m’a été (cor­diale­ment) refusée.

Je suis revenu 3 heures après avec le code élec­toral qui me con­fir­mait ce droit mais le vice-prési­dent a refusé mes remar­ques au pré­texte que le prési­dent était absent.

J’ai donc dû faire une vis­ite au bureau des élec­tions (qui heureuse­ment était à coté de mon bureau de vote) pour qu’ils me con­fir­ment que le vice-prési­dent ne pou­vait pas m’interdire d’ajout au procès-ver­bal. C’est donc au troisième essai que j’ai enfin pu porter les remar­ques que je souhaitais (prin­ci­pale­ment issues du site http://www.betapolitique.fr/spip.php?article0555).

Enfin il a fal­lu que je sois présent au “dépouille­ment” pour que les annex­es que j’avais porté au procès-ver­bal soient signées. Sans ma présence, celles-ci ne l’auraient pas été et ces pièces auraient été invalidées.

Pourquoi une telle frilosité voire cette obstruc­tion? Sans doute prin­ci­pale­ment par igno­rance et volon­té de ne pas faire de vague. Mais il faut rap­pel­er que le seul par­ti qui ne demande pas de mora­toire est dirigé par le can­di­dat ex-min­istre d’état, de l’intérieur etc… qui cer­ti­fie juste­ment ces ordi­na­teurs de vote.

Dernière remar­que cocasse: Les machines à vot­er empêcheraient soit-dis­ant toute fraude. Or, dans mon bureau de vote il y a eu 814 votants et seule­ment 810 per­son­nes sig­nant le reg­istre. Il y a donc au moins 4 per­son­nes qui ont voté deux fois.

Hervé Suaudeau