Suite réservée par la justice aux anomalies constatées dans l’usage des urnes électroniques

Interview dans Oxygène, journal de la municipalité d’Aulnay-sous-Bois:

Question à…
Hervé SUAUDEAU, président d’AulnayCitoyen et co-rédacteur du blog monaulnay.com
:
Pouvez nous dire quelle suite a été réservée par la justice aux anomalies constatées lors des dernières municipales dans l’usage des urnes électroniques ?

J’ai effectivement dénoncé au pénal les très inquiétants bris de scellés sur certains ordinateurs de vote à l’élection municipale. Aujourd’hui la balle est dans le camps de la justice et je compte toujours sur la sagesse des magistrats du TGI.

Malheureusement, pour rajouter au climat de confusion, la préfecture a introduit en mon nom, par volonté ou par erreur, une demande d’annulation de l’élection au tribunal administratif. Pour rajouter à l’absurdité de la situation, je n’ai pas eu d’autres choix que de me désister de cette plainte électorale que je n’ai pourtant pas introduite !

En effet ni mon association ni moi-même n’avons jamais demandé au tribunal administratif l’annulation de cette élection, car nous avons choisi de nous concentrer sur la justice pénale, la seule à nos yeux ayant les véritables moyens de faire porter la responsabilité individuelle de chacun. De toutes façons, si le scrutin est dématérialisé sur des machines, nous n’aurons jamais de preuve absolue que celui-ci s’est correctement déroulé.

Aujourd’hui ma crainte en cas de confirmation de l’annulation de l’élection est que le préfet, qui sera chargé d’organiser le nouveau scrutin d’Aulnay, le fasse sur ces machines opaques et invérifiables. Ainsi les ordinateurs de vote pourraient bel et bien être de retour dès le prochain scrutin.