Nos démarches pour alerter à propos du gaz de schiste [MAJ]

Voici un communiqué datant d’hier. A ce propos je me réjouis que le PS rejoigne l’action des écologistes (exagéré, MAJ du 18/02/12 à 9h30) sois aussi soucieux de cette question entamée en Seine-Saint-Denis par le maire EELV de Sevran. Plus nous serons unis sur cette question, plus nous aurons la force pour l’emporter. A Aulnay-sous-Bois les quartiers concernés sont Gros Saules et canal de l’Ourcq.

Communiqué de presse de
Hervé SUAUDEAU
Candidat écologiste à la législative dans la 10e circonscription de Seine-Saint-Denis
Alain AMEDRO
Vice-président de la région Île-de-France
Conseiller municipal de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Hervé Suaudeau et Alain Amédro alertent les maires de Seine-Saint-Denis à propos de la recherche de gaz de schiste sur leur territoire et demandent l’annulation de l’enquête publique

Aulnay-sous-Bois le 16 février 2012

Villes concernées : Aulnay-sous-Bois (est), Les Pavillons-sous-Bois (est), Villepinte (moitié sud), Tremblay-en-France (sud), Vaujours, Sevran, Livry-Gargan, Le Raincy, Villemonble (moitié est), Neuilly-Plaisance (moitié est), Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, Gournay-sur-Marne, Gagny, ,Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Coubron

Jeudi 16 février 2012, le candidat à la législative Hervé SUAUDEAU et le vice-président de région Alain AMEDRO ont écrit à la ministre de l’environnement afin de demander l’annulation de l’enquête publique1 concernant les permis de recherche d’hydrocarbures, notamment de gaz de schiste, dans les sols franciliens. Les villes d’Aulnay-sous-Bois et de Pavillons-sous-Bois sont concernées ainsi que 15 autres villes de Seine-Saint-Denis (voir la carte ci-contre).
On pouvait penser la France à l’abri des dangers potentiels de l’exploitation des gaz de schiste, mais cette enquête existe bel et bien et se termine le 19 février. Elle s’est déroulée dans la plus grande opacité comme le confirme le maire de Sevran Stéphane GATIGNON (voir son communiqué très complet). En effet les maires des communes concernées n’ont pas été informés. De plus l’enquête publique n’a nullement précisé les noms des communes du périmètre qui a été recalculé à partir des coordonnées fournies dans les documents officiels.
Hervé SUAUDEAU a tenu à prévenir les 17 maires de Seine-Saint-Denis concernés en les mettant en copie de son courrier à la ministre (à lire ici). Il se désole de la répétition de la situation : « Une fois de plus les élus ne sont pas informés et ce sont des citoyens qui les alertent. Nous sommes dans une situation analogue à celle vécue en octobre dernier lors d’un transport d’un train de déchets nucléaires hautement radioactifs dans notre département. Les élus avaient été maintenus dans l’ignorance alors qu’ils étaient directement concernés et c’est par la voix des citoyens qu’ils avaient été mobilisés. Comme pour le nucléaire l’opacité est la règle et ces autorisations exclusives d’exploitation de recherche d’hydrocarbures données en catimini sont scandaleuses à quelques jours de l’élection présidentielle. Au lieu de poursuivre notre course folle à la recherche d’énergies fossiles, nous devrions investir dans la véritable énergie durable de nos sous-sols : l’énergie géothermique. »