L’UMP Gaudron après avoir été élu sur des machines est “automatiquement” investi

Le jour­nal du Parisien de ce matin indique que notre député sor­tant Gérard Gau­dron est “investi d’office” car il est le député sor­tant. Cette investi­ture “automa­tique” est très ironique car, rap­pelons le, M. Gau­dron avait été élu sur des sys­tèmes automa­tiques que sont les ordi­na­teurs de vote.

Comme can­di­dat à la lég­isla­tive cette élec­tion est une sorte de retrou­vailles. En effet en 2007, en tant que sim­ple citoyen, j’ai traîné Gérard Gau­dron au Con­seil Con­sti­tu­tion­nel pour faire annuler son élec­tion. J’ai dénon­cé l’organisation du vote élec­tron­ique, intrin­sèque­ment opaque et invéri­fi­able, qui l’a fait désign­er comme député. Je n’ai jamais dit qu’il y avait des fraudes élec­torales mais j’ai soulevé auprès du Con­seil Con­sti­tu­tion­nel de nom­breux prob­lèmes durant ce scrutin:

  • Ordi­na­teur de vote de la ville d’Aulnay-sous-Bois, lors du pre­mier tour de la lég­isla­tive de 2007

    Impos­si­bil­ité de véri­fi­er rigoureuse­ment les scel­lés des machines

  • Les ordi­na­teurs de vote ne respec­taient pas de nom­breuses dis­po­si­tions légales, la pré­fec­ture et la mairie étant infor­mées.
  • Les machines  en place étaient “hors la loi” (leur mise en place dans les bureaux de vote con­sti­tu­ait dès lors des voies de fait)
  • Enfin, le jour du vote, les tick­ets des machines révélaient des opéra­tions sus­pectes car effec­tuées de manière répéti­tive, sans jus­ti­fi­ca­tion.

En plus de cela, j’avais porté plainte con­tre X pour bris de scel­lés. En effet des machines étaient arrivées dans les bureaux de vote avec leur scel­lés brisés. Mal­gré l’alerte, ces machines ont quand même été util­isées le jour du vote.

Le Con­seil Con­sti­tu­tion­nel, bien qu’ayant validé son élec­tion, n’avait pas levé la sus­pi­cion sur ce scrutin dont le maire d’Aulnay était l’organisateur. Gérard Gau­dron n’a jamais renié l’opacité du sys­tème.

Dans un précé­dant com­mu­niqué j’avais dénon­cé le fait que M. Gau­dron a accom­pa­gné et voté toutes les lois sécu­ri­taires, lib­er­ti­cides, anti­so­ciales et xéno­phobes du man­dat du prési­dent Sarkozy.

Pour toutes ces raisons, je serais fier de bat­tre le can­di­dat Gau­dron.