Heureusement que le ridicule ne tue pas

Heureusement que le ridicule ne tue pas

Cap­ture du site web de Lyn­da Bouthéon hier

Je ne résiste pas à vous faire suiv­re un texte envoyé à tous les blogs provenant d’une “sim­ple par­ent d’élève” “arrivant d’une autre ville” (défense de rire dans la salle) et qui a rejoint en cours d’année l’école du Bourg mater­nelle.

Pour les inter­nautes aulnaysiens qui auraient oublié se se con­necter durant les dernières années, ce cour­ri­er provient de la pre­mière blogueuse poli­tique d’Aulnay (respect pour cela!). Elle est aus­si l’ex-secrétaire adjointe du prin­ci­pal par­ti local d’Aulnay-sous-bois (pourquoi pas d’ailleurs). Avec une absence totale d’autocritique et a force de con­fon­dre mil­i­tan­tisme pour le maire avec son rôle de par­ent d’élève, elle s’est véri­ta­ble­ment “gril­lée” auprès de la quin­zaine de délégués de par­ents d’élèves du groupe mater­nelle et pri­maire 1 du Bourg. Ces délégués, qui pour cer­tains sont de la même sym­pa­thie poli­tique, ne veu­lent plus tra­vailler avec elle.

Je suis pris par­ti­c­ulière­ment pour cible car j’ai effec­tive­ment par­ticipé a dénon­cer l’entrisme de la sec­tion locale de cette per­son­ne, qui s’est para­chutée de force dans notre groupe en pleine action des par­ents d’élèves con­tre la munic­i­pal­ité. En effet  nous dénon­cions l’insalubrité des locaux accueil­lant nos enfants et la ten­sion était vive avec le maire.

J’ai anonymisé le nom de la sec­onde maman qui n’a que pour seule tord, d’être fidèle en ami­tié.

Bonne lec­ture savoureuse:

Let­tre ouverte aux par­ents :

Evic­tion de par­ents d’élèves aux élec­tions de représen­tants par­ents de con­seils d’école au Bourg 1 mater et pri­maire

Nous par­ents d’élèves Mme XXXX XXXX et Mme Lyn­da BOUTHEON (adhérente FCPE), souhaitons informer l’ensemble des par­ents d’élèves de notre école et de notre ville de ce qui nous arrive dans l’école de nos enfants.

Lyn­da, arrivant d’une autre ville, a rejoint en cours d’année 2010 2011 le Bourg 1 mater. Mil­i­tante FCPE depuis 2007, elle a tout naturelle­ment demandé son trans­fert dans la nou­velle école. Son éti­quette poli­tique (mil­i­tante PS) a été invo­quée, par M. H. SUAUDEAU délégué par­ent d’élèves pour lui refuser d’intégrer la FCPE (éti­quette assumée puisqu’elle a expliqué à plusieurs repris­es qu’elle n’est qu’une par­ent comme les autres, présente pour défendre les valeurs de la FCPE : «  une Edu­ca­tion Laïque, Gra­tu­ite et acces­si­ble à tous »). Pré­cisons que H. SUAUDEAU est lui-même mem­bre d’une autre for­ma­tion poli­tique.

Au lieu d’être accueil­lie comme un nou­veau par­ent venu ren­forcer l’équipe des par­ents de l’école, l’arrivée de Lyn­da (adhérente FCPE depuis 2007)a été con­sid­érée par H. SUAUDEAU comme une intru­sion et non une muta­tion ; XXXXX, représen­tante des par­ents d’élèves alors élue en 2010 2011, a jugé cet accueil injuste, en a fait part au groupe FCPE et a soutenu le trans­fert de Lyn­da auprès du con­seil Bourg 1 Mater. Le groupe FCPE du Bourg 1 Mater et Pri­maire a d’abord ouvert une min­ime porte en faisant croire que la muta­tion était accep­tée mais Lyn­da a été oblig­ée sans cesse de se jus­ti­fi­er depuis son arrivée.

Mal­gré son arrivée en Jan­vi­er 2011, Lyn­da a enfin pu par­ticiper à une réu­nion du bureau en Févri­er, puis a été mise dans le list­ing de dif­fu­sion des infor­ma­tions FCPE en mars après beau­coup d’insistance et de pour­par­lers. Nous avons été retirées de ce list­ing dès avril mal­gré une réu­nion de mise au point qui nous a lais­sé penser repar­tir sur des bases con­struc­tives pour l’avenir de nos enfants.

Nous avons demandé au Prési­dent de notre groupe, M Stéphane FLEURY, d’intervenir plusieurs fois dans l’espoir de dis­siper tout malen­ten­du, sans change­ment de posi­tion jusqu’à ce jour.

Nous avons infor­mé au mois de mai, par cour­ri­er et par mails le Prési­dent de la FCPE 93 (ce qui nous est large­ment reproché), qui nous a promis d’intervenir mais à ce jour, nous atten­dons tou­jours.

Depuis la ren­trée de sep­tem­bre 2011, nous avons par­ticipé à deux réu­nions et avons fait la demande à maintes repris­es au groupe Bourg 1 mater et pri­maire, de fig­ur­er sur la future liste élec­tive des par­ents d’élèves de l’école de nos enfants. En ce début d’année, finale­ment, ce droit vient de nous être refusé ain­si qu’aux pères de nos enfants.

Les motifs évo­qués vari­ent à chaque ren­con­tre. Tan­tôt est invo­quée « l’appartenance poli­tique de Lyn­da », tan­tôt «l’incompatibilité d’humeur » ou encore « le manque de con­fi­ance ».

Tout cela sans la moin­dre preuve alors nous ne ces­sions de les réclamer. Le fonc­tion­nement actuel du con­seil local FCPE Bourg 1 Mater et Pri­maire con­siste à exclure tout mem­bre qui exprime la moin­dre dif­férence au groupe.

Alors que le bon sens voudrait de tra­vailler ensem­ble mal­gré nos éventuelles dif­férences. Cela peut se traduire par des infor­ma­tions non com­mu­niquées et une exclu­sion renou­velée et aggravée en ce début de nou­velle année sco­laire.

Aujourd’hui l’association FCPE Bourg 1 Mater et Pri­maire prend volon­taire­ment la déci­sion de nous refuser l’accès à la liste élec­tive des par­ents d’élèves afin de nous empêch­er de faire val­oir notre voix durant les réu­nions con­cer­nant les bonnes con­di­tions d’éducation de nos enfants .

Nous sommes dis­crim­inées, éjec­tées pour de sim­ples opin­ions dif­férentes, alors que nos coti­sa­tions d’adhérentes sont accep­tées à la FCPE et nos votes pour con­stituer le bureau aus­si.

Nous sommes là pour défendre nos enfants, nous sommes là pour représen­ter les par­ents.

Une telle dis­crim­i­na­tion est inac­cept­able.

Puisque l’on nous exclut de la liste com­mune, nous déci­dons de présen­ter une liste indépen­dante.

Nous appelons donc chaque par­ent qui se recon­nait dans le refus de cette injus­tice à s’exprimer et à nous rejoin­dre !

Lyn­da BOUTHEON et XXXX XXXX ,

Sim­ples par­ents d’élèves désireux de se mobilis­er pour l’avenir nos enfants