Le premier mai du vrai changement

Le premier mai du vrai changement

Man­i­fes­ta­tion du 1er mai 2012 à Paris, Pho­to Bastien François

Ma rem­plaçante Anne-Marie Vachon avec Pierre Stoe­ber can­di­dat dans la 9e cir­con­scrip­tion de Seinte-Saint-Denis

Nous étions bien évide­ment au ren­dez-vous de la man­i­fes­ta­tion de la fête du Tra­vail (ou plutôt devrait-on dire de la journée inter­na­tionale des tra­vailleurs).

A not­er, un moment de fer­veur et d’acclamation de la foule au pas­sage des salariés de l’usine PSA d’Aulnay qui se bat­tent con­tre la fer­me­ture de leur out­il de tra­vail. Je souhaite tout faire pour que les 3000 emplois puis­sent être sauve­g­ardés par la recon­ver­sion écologique du site, seul avenir durable que nous pou­vons pro­pos­er aux salariés. D’autres exem­ples de recon­ver­sion écologique ont mon­tré que la solu­tion était pos­si­ble et surtout pérenne!

Employés de l’usine de PSA d’Aulnay à la man­i­fes­ta­tion

Voici le mot d’ordre des écol­o­gistes pour cette man­i­fes­ta­tion

RÉUSSIR LE 1ER MAI DU CHANGEMENT
Alors que l’UMP et le Front Nation­al essaie de récupér­er le 1er Mai, nous voulons en faire la fête du rassem­ble­ment pour le change­ment. Ils défend­ent la haine et l’exclusion, nous revendiquons la lib­erté et la sol­i­dar­ité.
LE “VRAI TRAVAIL” C’EST “CHÔMER PLUS ET GAGNER MOINS”
Le bilan de Nico­las Sarkozy, c’est plus de chômeurs et moins de revenus pour les plus dému­nis. La droite trans­forme les vic­times en coupables. Elle ne lutte pas con­tre le chô­mage, elle lutte con­tre les chômeurs.
L’AUSTÉRITÉ N’EST PAS UNE FATALITÉ
Partout en Europe les crises sévis­sent. Face à cette sit­u­a­tion, soit nous nous lais­serons impos­er l’austérité, soit la France et l’Europe décideront de pren­dre le chemin de la sol­i­dar­ité et de la tran­si­tion écologique de l’économie.
RASSEMBLÉS LE 6 MAI DANS LES URNES
Les écol­o­gistes sont mobil­isés pour en finir avec la poli­tique de la droite. On ne doit pas seule­ment chang­er de prési­dent, mais don­ner un nou­veau départ à notre pays. Nous avons voté pour Eva Joly le 22 Avril. Pas une voix écol­o­giste ne doit man­quer à François Hol­lande le 6 Mai.