L’affaire Siné rend fou et menace la liberté d’expression

Voici une affaire qui me cha­grine depuis cet été car elle détourne l’énergie néces­saire pour com­bat­tre le véri­ta­ble anti­sémitisme.

Une chronique “foirée”

Dans sa chronique de Char­lie Heb­do datée du 2 juil­let 2008, Siné a com­mis un texte(Chronique de Siné du 2 juil­let 2008 dans Char­lie Heb­do
Jean Sarkozy, digne fils de son pater­nel et déjà con­seiller général de l’UMP, est sor­ti presque sous les applaud­isse­ments de son procès en cor­rec­tion­nelle pour délit de fuite en scoot­er. Le Par­quet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaig­nant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclar­er vouloir se con­ver­tir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héri­tière des fon­da­teurs de Dar­ty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit !
) pas drôle et “foiré” qui aurait pu rester inaperçu si 6 jours plus tard un jour­nal­iste du Nou­v­el Obs (Claude Askolovitch) ne l’avait pas qual­i­fié d’”arti­cle anti­sémite dans un jour­nal qui ne l’est pas”.

En réac­tion (lente), Philippe Val, le directeur de la pub­li­ca­tion de l’hebdomadaire satirique, ren­voie Siné deux semaines après les faits. Par­mi les nom­breux griefs qui sont faits à Siné, lui est reproché la prop­a­ga­tion de la fausse rumeur de la con­ver­sion de Jean Sarkozy au judaïsme. Or, cette infor­ma­tion erronée est basée sur une déc­la­ra­tion dans le jour­nal Libéra­tion de Patrick Gaubert, prési­dent de la Licra. Et c’est juste­ment la Licra qui assigne Siné pour anti­sémitisme devant le tri­bunal cor­rec­tion­nel et dont l’audience est prévue le 27 et 28 jan­vi­er 2009. C’est à n’y rien com­pren­dre !

Les deux camps s’affrontent

C’est à coup de déc­la­ra­tions, de tri­bunes pleine page dans les jour­naux que les deux camps s’affrontent avec une rare vio­lence durant tout l’été.

Voici un état des forces en présence:
— Dans le camps de Val: SOS Racisme, la LICRA, Chris­tine Albanel, Bertrand Delanoë, Robert Bad­in­ter, Elie Wiesel, Alexan­dre Adler, Elis­a­beth Bad­in­ter, Jean-Claude Gayssot, Claude Lanz­mann, Bernard Hen­ri-Lévy, Ari­ane Mnouchkine, Fred Var­gas, Pas­cal Bruck­n­er, Blan­dine Kriegel, Dominique Voynet…
— Dans le camps de Siné, par­mi les 20 000 sig­na­tures de la péti­tion en ligne : Christophe Alévêque, Guy Bedos, Jacky Berroy­er, Olivi­er Besan­cenot, Rony Brau­man, Pierre Car­les, col­lec­tif Droit au Loge­ment, Régine Deforges, Benoit Delepine, Bruno Gac­cio, Philippe Geluck, Jean-Luc Godard, Noël Godin, Alain Kriv­ine, Jean Yves Lafesse, Bruno Masure, Daniel Mer­met, Edgar Morin, Michel Onfray, Denis Robert, San­sev­eri­no

Des acusations d’antisémitisme dans une chronique qui ne l’est pas

Au delà de vielles cita­tions sor­ties du plac­ard( Les manip­u­la­tions autour de vielles cita­tions
— Siné est accusé de s’être proclamé anti­sémite en 1982. Voici les pro­pos qu’il a tenu sur la radio Car­bon 14: “Je suis anti­sémite et je n’ai plus peur de l’avouer. Je vais faire doré­na­vant des croix gam­mées sur tous les murs. Je veux que chaque juif vive dans la peur, sauf s’il est propales­tinien. Qu’ils meurent”. Ces pro­pos, pour le moins provo­cants ont été sor­tis de leur con­texte: Siné avait pré­cisé que si chaque per­son­ne qui cri­tique Israel est qual­i­fié d’antisémite alors “Je suis anti­sémite depuis qu’Israël bom­barde”. Il s’était excusé de ces pro­pos au lende­main de l’émission pré­tex­tant qu’il était saoul.
— Le groupe d’extrème droite com­mu­nau­taire, la ligue de défense juive en appelle à Pierre Desprog­es qui aurait déjà accusé Siné d’antisémitisme. La nou­velle se répand dans cer­tains jour­naux. Pour­tant Pierre Desprog­es a util­isé ces pro­pos unique­ment par déri­sion dans l’émission “le tri­bunal des fla­grants délires” en jouant le rôle d’un pro­cureur le 13 décem­bre 1982 : “L’homme qui stagne aujourd’hui sur ce banc de l’infamie où le cul du gratin s’écrasa avant le sien, cet homme, mes­dames et messieurs les jurés, ce morne quin­quagé­naire gorgé de vin rouge et bour­sou­flé d’idées reçues, présente à nos yeux blasés qui en ont tant vu qu’ils sont devenus gris, la par­tic­u­lar­ité sin­gulière, bon­jour les pléonasmes, d’être le seul gauchiste d’extrême droite de France. Xéno­phobe même avec les étrangers, rebon­jour, masquant tant bien que mal un anti­sémitisme de garçon de bain pou­jadiste sous le masque ambigu de l’antisionisme propales­tinien, misog­y­ne jusqu’à souf­fler dans sa femme pour économiser sa poupée gon­flable, par­don Cather­ine, plus pri­maire encore dans son anti­com­mu­nisme que les asti­cots moscovites présen­te­ment occupés à bouf­fer Bre­jnev de l’intérieur, Siné, la baguette sous le bras, et le béret sur la tête comme un Gue­vara de gout­tière va sa vie à petits pas, tel un super Dupont mou, plongeant molle­ment dans le flu­ide glacé de son troisième âge”. Claire­ment ici, le ton est à la déri­sion, et pré­ten­dre qu’il y a eu des accu­sa­tions d’antisémitisme de Desprog­es envers Siné est grotesque.
), la chronique de Siné est mal­adroite mais cer­taine­ment pas anti­sémite. Or, de nom­breux intel­lectuels et respon­s­ables poli­tiques ont cru bon crier tout de même à l’antisémitisme pour une affaire comme celle-ci. Para­doxale­ment, cette affaire est con­tre pro­duc­tive dans la lutte con­tre l’antisémitisme car elle dis­crédite les accusa­teurs qui auront moins de crédits pour com­bat­tre une véri­ta­ble affaire d’antisémitisme.

Deux­ième­ment, cette affaire est symp­to­ma­tique de notre société qui devient moins en moins tolérante face à la cri­tique et la satire. Le même Char­lie Heb­do qui avec rai­son avait été défendu pour avoir droit à car­i­ca­tur­er Mahomet, est main­tenant vu comme un censeur. Afin que vous com­pre­niez mieux la ten­dance actuelle, regardez donc les unes ci-dessous parues entre 1976 et 1978, qui aujourd’hui ne pour­raient plus être pos­si­ble (accrochez vous c’est un peu hard):



Siné doit être soutenu

Pour toutes ces raisons, j’ai signé la péti­tion “Soutenir Siné” et j’ai acheté le pre­mier numéro de Siné Heb­do qui n’est bien évidem­ment pas anti­sémite.

Pour plus d’information, lisez l’excellent dossier de Arret Sur Images si vous avez la chance d’être abon­né.