Journée internationale des droits des femmes : Sortons de l’éducation sexiste!

En ce 8 mars, je tiens beaucoup au terme « Journée internationale des droits des femmes« . En effet le terme « journée de la femme » est terriblement réducteur et fait perdre l’essence même de cette mobilisation qui trouve son origine dans les manifestations du début du 20e siècle en Europe et aux USA.

Capture d'image de jouets du site Toys R us

Je crois profondément qu’une grande part du problème prend sa source dans l’éducation sexiste ordinaire qui est donnée à nos enfants. Un seul exemple: Il suffit de se rendre dans un grand magasin de jouets pour voir qu’à notre époque encore, les jeux sont encore classés par le sexe et que l’on trouve normal d’offrir des jeux ménagers uniquement aux filles et des jeux violents pour les garçons. Dès le plus jeune âge les enfants sont donc programmés dans des rôles qui influent fortement le futur adulte par exemple dans son rapport aux tâches ménagères ou à la violence.

Rien que dans notre pays, la situation est pourtant grave:

  • 80% des personnes en emplois précaires sont des femmes
  • 85% des postes de pouvoir sont masculins
  • Les femmes gagnent 27% de moins que les hommes
  • 80% du travail domestique est effectué par les femmes
  • En 10 ans, 179 centres IVG ont été fermés
  • Chaque année 75 000 femmes sont violées

En définitive, je crois que ce combat pour l’égalité doit se mener toute l’année, dans tous les milieux et dès le plus jeune âge.

A propos, avez-vous votre carnet de vaccination contre le sexisme ordinaire?