J’ai signé le pacte du logiciel libre

Je suis très fier en tant que candidat à la législative d’avoir signé le pacte du logiciel Libre d’autant plus que mes premiers engagements citoyens étaient consacrés à la promotion des technologies ouvertes dont le logiciel libre.

La philosophie du logiciel libre a une influence qui va au delà de l’informatique. Elle nous inspire pour construire une société de partage des connaissances et de la culture qui bénéficierait à tou-te-s. Le modèle économique du logiciel libre, est un exemple pertinent de système qui permet de favoriser sans doute le plus l’intérêt général. Nous devons le propager et le décliner dans les autres domaines de l’immatériel et pourquoi pas au delà.

Cet article est l’occasion pour relire mon analyse sur la fermeture du site MegaUpload dans lequel je dénonce la guerre contre la société de partage.

 

LE PACTE DU LOGICIEL LIBRE
Un bien commun à protéger et à développer.

Je suis candidat(e) aux élections législatives.
J’ai conscience que

Le travail des acteurs du Logiciel Libre participe à la préservation des libertés fondamentales à l’ère du numérique, au partage du savoir et à la lutte contre la « fracture numérique ». Il constitue également une opportunité pour le public mais aussi pour l’indépendance technologique et la compétitivité de la France et de l’Europe ;

Le Logiciel Libre est un bien commun à protéger et à développer. Son existence repose sur le droit pour un auteur de divulguer son logiciel avec son code source et d’accorder à tous le droit de les utiliser, les copier, les adapter et les redistribuer, en version originale ou modifiée.

Je m’engage donc à

Encourager les administrations, établissements publics et collectivités territoriales à développer et utiliser prioritairement des logiciels libres et des standards ouverts ;

Défendre les droits des auteurs et des utilisateurs de logiciels libres, notamment en demandant la modification de toute disposition légale fragilisant ces droits et en m’opposant à tout projet ou proposition qui irait dans ce sens.