Déclaration suite au premier tour de la législative

Nous tenons à remerci­er chaleureuse­ment les 959 électeurs qui nous ont témoigné leur con­fi­ance et tous ceux qui nous ont accom­pa­g­nés durant cette cam­pagne.

Notre score est mod­este mais à Aulnay-sous-Bois, en nom­bre de voix, nous pro­gres­sons notable­ment par rap­port à la dernière lég­isla­tive. Ain­si je suis plutôt sat­is­fait d’être le 5e can­di­dat compte tenus du con­texte de la prési­den­tielle, de la bipo­lar­i­sa­tion par­ti­c­ulière de ce scrutin au taux d’abstention iné­galé et de la présence de 4 listes se récla­mant des écol­o­gistes. Ce résul­tat est encour­ageant et cette cam­pagne était riche de moments de ren­con­tre, d’échanges et de semis pour la suite de notre engage­ment pour une société plus écologique, plus citoyenne et plus sol­idaire.

L’enjeu nation­al nous appelle à un change­ment pour tourn­er défini­tive­ment les pages des années UMP. Ain­si, au sec­ond tour de la lég­isla­tive Anne-Marie et moi-même voterons sans hési­ta­tion pour Daniel Gold­berg et nous espérons que de nom­breux électeurs suiv­rons notre choix.

Pen­dant ces élec­tions prési­den­tielles et lég­isla­tives, les écol­o­gistes aulnaysiens n’ont jamais fait la con­fu­sion entre les enjeux nationaux et les méth­odes du maire d’Aulnay-sous-Bois que nous con­damnons. Nous voulons une ville démoc­ra­tique, au ser­vice de tous les habi­tants, réelle­ment sol­idaire, respectueuse de ses employés munic­i­paux et con­crète sur les ques­tions de l’écologie.

Ensem­ble nous avons à agir pour une ville apaisée, où les habi­tants et les agents munic­i­paux se retrou­vent autour d’un pro­jet tourné vers l’avenir.

Hervé SUAUDEAU et Anne-Marie VACHON
avec le sou­tien d’Alain AMEDRO,
vice prési­dent du Con­seil Région­al d et con­seiller munic­i­pal d’Aulnay-sous-Bois