Chroniques d’un petit « grand » électeur (2): Qui sont les grands électeurs ?

Cet arti­cle a été pub­lié sur MonAulnay.com.

Les séna­to­riales vues de l’intérieur

Je vous pro­pose de repren­dre cette chronique démar­rée par les expli­ca­tions du mode de désig­na­tion des grands électeurs dans notre ville. Le but est tou­jours de faire com­pren­dre de l’intérieur ces élec­tions si rétro­grades et obscures que sont les séna­to­ri­ales.

Hum… (honte)… Je suis “un soupçon” en retard sur ce bil­let, vu qu’il par­le du con­seil munic­i­pal du ven­dre­di 17 juin. Mais c’est fait, l’élection s’est déroulée comme prévu et nous con­nais­sons désor­mais les grands électeurs aulnaysiens qui pour­ront aller vot­er aux séna­to­ri­ales.

Con­seil muni­ci­pal du 17 juin 2011, les élus se lèvent les uns après les autres pour dépo­ser leur bul­le­tin dans l’urne (MonAulnay.com/H.S)

Je reprend pour ceux qui n’y com­prendraient plus rien aux séna­to­ri­ales: Ces élec­tions auront lieu de 25 sep­tem­bre. Seuls les “grands électeurs” ont le droit de vot­er. Ces grands électeurs sont con­sti­tués des élus locaux mais aus­si quelques citoyens qui sont désignés lors d’un con­seil munic­i­pal (celui du 17 juin en ce qui nous con­cerne). Ces grands électeurs (dits “délégués sup­plé­men­taires”) sont élus à la pro­por­tion­nelle par les con­seillers munic­i­paux à par­tir de listes con­sti­tuées par les groupes poli­tiques locaux. A Aulnay, il y avait qua­tre liste et j’ai eu la sur­prise d’être désigné “tête de liste” (d’où cette chronique de l’intérieur).

Tête de liste”, je peux vous dire cela vous fait tout drôle! En effet, à chaque fois qu’un bul­letin de la liste sur laque­lle j’étais, était dépouil­lé, mon nom était lancé dans cette assem­blée. Dur de rester dis­cret… Pour couron­ner le tout, à la fin de la séance, les “grands électeurs” présents dans le pub­lic doivent man­i­fester leur accord devant tous. “Oui heu…j’accepte!”, répondis-je pas trop fort, ce qui a per­mis au maire de me faire répéter avec un petit plaisir non dis­simulé.
Bref, pas vrai­ment pra­tique si l’on veut rester dis­cret.

52 “délégués sup­plé­men­taires” ont été désignés, et 23 sup­pléants ont été enreg­istrés en cas d’absence d’un délégué.

Voici donc la liste de ces “grands électeurs” sup­plé­men­taires aulnaysiens (vous remar­querez que nous sommes deux rédac­teurs du blog à être dans cette liste) :

  • Liste pour le groupe PS — PRG — PL, 26 délégués sup­plé­men­taires (12 sup­pléants): Marie-Sylvie Bezi­rard, Bey­di Bar­ry, David Bur­lot, Edouard Ngo­man­ga, Lat­i­fa Bez­za­ouya-Cotrie, Kamel Benar­bia, Lyn­da Bouthéon, Lau­rent Com­parot, Michèle Bernard, Wahid Zighed, L’Hacène Namane, Leila Bechikh, Bous­sad Bedad, Leila Abdel­laoui, Neghet Bez­za­ouya, Sebastien Bouka­ka Mal­on­ga, Thérèse Descarpren­tries, Lou­nis Hamache, Nico­las Ebode, Saa­di Abdel­laoui, Guy Morey, Michel Fer­a­mus, Andrée Segu­ra, Morhade Bor­d­jah, San­na Yahia, Annie Ler­oux (Samia Kadri, Chéri­fa Mek­ki, Sad­jia Ali Chaouch, Naï­ma Ghellab, Charazade Farde­heb, Chahlazede Homm, Gabriel Sepul­ve­da, Abdel­hafid Cher­i­fi, Patrice Depeux, Ous­souf Siby, Noure­dine Chebli, Aman­dine Ben­hamou­da).
  • Liste pour le groupe UMP-PR , 13 délégués sup­plé­men­taires (6 sup­pléants): Yvonne Authi­er ép. Boide­vezy, Bil­lel Ouadah, Arnaud Kubac­ki, Pierre Lecompte, Dominique Michel, Patrice Taimiot, Hen­rik Toth, Antoine Maroun, Béa­trice Clé­ment, Lau­rent Khal­fan, Angèle Lospied, Ais­sa Sago, Jérôme Chaus­sat, (Sophie Carabeuf, Eve­lyne Hanser, Patrick Rémy, Ben­jamin Gia­mi, Méhan­na Aït Iddir, Rodrigue Itoua).
  • Liste pour le groupe PCF-FG, 5 délégués sup­plé­men­taires (2 sup­pléants): Jean­nine Sibaud, Char­line Her­nan­dez, Alain Roger Bouzonie, Jack Ducar­don­net, Michel Schmit (Chris­tine Her­nan­dez, Hélène Gal­losi).
  • Liste pour le groupe Aulnay Écolo­gie, 8 délégués sup­plé­men­taires (3 sup­pléants): Hervé Suaudeau, Valérie Mau­rin, Jean-Louis Karkides, Nathalie Fiala, Franck Stokart, Patri­cia Boulet, Sébastien Gar­naud, Marie-Hélène Loubière, (Georges Bardes, Slav­i­ca Laz­ic-Bloch, Bertrand Jol­let).

A bien­tôt pour la suite de cette chronique…