Chroniques d’un petit “grand” électeur (1): Conseil municipal extraordinaire vendredi 17 juin

Cet arti­cle est paru sur le blog MonAulnay.com.

Elec­tions des séna­teurs au suf­frage indi­rect (image du site senat.fr)

Les séna­to­ri­ales vues de l’intérieur

Je vous pro­pose de démar­rer cette chronique qui per­me­t­tra de suiv­re de l’intérieur les élec­tions séna­to­ri­ales qui se dérouleront le 25 sep­tem­bre prochain. J’ai le priv­ilège d’être peut-être élu grand électeur. Seuls les grands électeurs sont autorisés à vot­er pour les séna­to­ri­ales et ils sont sont env­i­ron 150 000 en France. Je souhaite que cette élec­tion au mode de scrutin si opaque voire archaïque vous soit explic­itée. J’avoue, moi-même ne pas trop y com­pren­dre et vais partager avec vous mes petites décou­vertes.

Un con­seil munic­i­pal extra­or­di­naire… en toutes dis­cré­tion

Le con­seil munic­i­pal extra­or­di­naire pour l’élection des grands électeurs se tien­dra ce ven­dre­di 17 juin à 19h à l’hôtel de ville. La séance est publique mais n’est pas annon­cée sur le site de la munic­i­pal­ité et ne sera pas filmée.

Ce con­seil munic­i­pal, dont la date a été imposée par la pré­fec­ture, n’a pas d’ordre du jour car les débats sont inter­dits. 109 aulnaysiens seront grands électeurs à l’issue du vote des con­seillers munic­i­paux:

(image du site senat.fr)

  • Les 53 con­seillers munic­i­paux qui sont grands électeurs de droit
  • 4 rem­plaçants désignés par M. Gau­dron, Ame­dro, Segu­ra et Chaus­sat. Ils sont des­tinés à rem­plac­er les con­seillers mem­bres d’autres instances qui votent déjà en tant que représen­tant de leur assem­blée (assem­blée nationale, con­seil région­al, con­seil général).
  • 52 électeurs comme vous et moi qui peu­vent être présen­tés par un groupe poli­tique (je suis présen­té par EELV) et qui seront élus par le con­seil munic­i­pal à la pro­por­tion­nelle.
  • 23 sup­pléants seront aus­si élus

A not­er que Mario De Oliv­era, un con­seiller munic­i­pal de nation­al­ité por­tu­gaise devra être rem­placé par la per­son­ne dans l’ordre du tableau lors de l’élection munic­i­pale. En effet, con­traire­ment à l’élection munic­i­pale qui autorise les électeurs et élus européens, les séna­to­ri­ales exi­gent des électeurs français.

Ren­dez-vous sur ce blog pour la suite de cette chronique des séna­to­ri­ales in-situ.