Anticor: Sommes nous encore en démocratie?

Je vous encourage vivement à regarder les vidéos suivantes de Séverine Tessier, la porte-parole de l’association Anticor. Elle y explique comment la démocratie dans notre pays s’est petit à petit muée en un régime où les intérêts particuliers ont pris le dessus sur l’intérêt général et pourquoi la lutte contre la corruption doit prendre une importance primordiale.

J’ai retenu quelques points qui me paraissent pertinents concernant la ville d’Aulnay-sous-Bois: la « démocratie participative », le cumul des fonctions, la restauration de la confiance des électeurs, l’extension de l’utilisation du terme de corruption.

Première partie: Le stade ultime de la corruption: la corruption démocratique

Réflexions à propos des affaires Woerth, Bachelot, des jeux en ligne, du refus d’une véritable lutte contre la fraude fiscale, des politiques de subvention des destructions d’emploi

Partie 2: Réinstaurer les contre-pouvoirs.

Réflexions à propos de la dépénalisation de la corruption et des affaires, sommes nous encore dans une véritable démocratie? de la portée du discours des politiques notamment en Seine-Saint-Denis, de la fin de la séparation des pouvoirs, de l’espoir de rééquilibrage démocratique et de restauration de la confiance des citoyens.




Partie 3: La société de la corruption
A propos de la marchandisation des choses et du maintien nécessaire des rapports non lucratifs. Aujourd’hui qui érige la corruption en dogme? Pourquoi il faut s’intéresser plutôt aux corrupteurs qu’aux corrompus ? Y-a-t il une spoliation des bien publics? Quand est-il du contrôle des médias?



Partie 4: Le cumul des fonctions et le casier judiciaire des politiques
Quel est le rapport entre le cumul des fonctions et le cumul des mandats? La séparation des autorités de tutelles des autorités surveillées. De la nécessité d’une clause d’inéligibilité nouvelle, de l’absence de condamnation comme pour certains fonctionnaires. De l’espoir de trouver des alternatives crédibles.



Sources: